Too Cool for Internet Explorer
AccueilMosaïquePlan du siteSuivre la vie du siteA propos de...1 photo = 1 donAccès réservé

Caracara huppé

Description

Nom scientifique Caracara plancus
Nom anglais Southern Crested Caracara
Nom allemand Schopfkarakara
Nom espagnol Carancho
Nom italien Caracara crestato
Nom Russe Каракара обыкновенная

Caracara huppé Caracara plancus (Southern Crested Caracara) à l’approche avec Eos MARK III + 400 mm avec doubleur. Réalisées en décembre 2010, Saunders Island, Archipel des Malouines, Territoire d’outre-mer du Royaume-Uni.

Classification

OrdreFalconiformes
Famille Falconidae
Taille55-65 cm
Envergure 110-145 cm
Poids1000-1600 g
LongevitéJusqu’à 9 ans

L’archipel des Malouines est constamment battu par les vents et ses iles sont dépourvues d’arbres. Ces paysages ouverts correspondent idéalement à l’habitat du Caracara huppé. Ce rapace passe en effet le plus clair de son temps au sol et se distingue donc des autres membres de sa famille, des falconidés, par son caractère moins aérien. Haut sur pattes, il recherche d’ailleurs principalement sa nourriture en marchant. Très observateur, il trouve ainsi de petits invertébrés, ou dérobe les œufs des passereaux. Il est également charognard à l’occasion et se montre dominant face aux vautours, les urubus à tête rouge. On note par ailleurs certaines attaques sur les troupeaux. Ainsi, des moutons malades ou blessés et les agneaux de quelques heures et leur mère affaiblie peuvent faire face à la prédation de ces oiseaux. Si 500 couples se repartissent les grands espaces de l’archipel, on retrouve également ce faucon de façon sporadique sur tout le continent sud américain (ainsi qu’une autre espèce, depuis peu différenciée, sur la partie sud de l’autre Amérique). On observe même une nette augmentation de ses effectifs ces dernières années suite à la déforestation de la forêt amazonienne ou autre activité humaine dans la région. Sachez aussi qu’au Mexique, où on l’appelle l’aigle mexicain, il apparaît sur le drapeau national depuis le 17ème siècle. Selon la légende, le peuple nomade aztèque dût s’installer là où le Dieu Huitzilopochtli le lui commandait. Ainsi, le signe recherché était un caracara huppé perché sur un cactus en train de dévorer un serpent ! Après deux cent ans de prospection, ils trouvèrent enfin la terre promise sur une petite ile du lac Texcoco. Ils y installèrent d’ailleurs leur nouvelle capitale Tenochtitlan.

Dernière mise à jour le jeudi 17 mars 2011

Photographies de l'album

Dans la même rubrique...